Compte-rendu. Un désir d’égalité. Vivre et travailler dans des communautés utopiques, de Michel Lallement (2019)

Extrait

« J’ai passé quinze heures cette semaine à tester des hamacs, vingt et une heures à discuter avec des membres de la communauté, deux heures à contempler le soleil couchant, […] et six heures à m’occuper des chats. Woh, quel endroit plaisant ! ». La vie communautaire, dolce vita ? C’est ce que laisse entendre cette lettre de candidature d’un futur « communard ». À rebours de ces clichés, l’ouvrage de Michel Lallement montre que la réalité des communautés utopiques est autrement plus complexe.

Un désir d’égalité. Vivre et travailler dans des communautés utopiques, de Michel Lallement, 2019, Paris, le Seuil.

Compte-rendu publié le 29 mai 2020 dans la revue Lectures

Lire la suite sur https://journals.openedition.org/lectures/41357


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.